L'âge industriel - 1. à la mine

"C’était une masse lourde, un tas écrasé de constructions, d’où se dressait la silhouette d’une cheminée d’usine ; de rares lueurs sortaient des fenêtres encrassées, cinq ou six lanternes tristes étaient pendues dehors, à des charpentes dont les bois noircis alignaient vaguement des profils de tréteaux gigantesques ; et, de cette apparition fantastique, noyée de nuit et de fumée, une seule voix montait, la respiration grosse et longue d’un échappement de vapeur, qu’on ne voyait point." (Emile Zola, Germinal, 1885, I, 1)
18/04/2015
8mn22s
3242 vues
Discipline(s) :
Niveau(x) :
Type(s) :
Licence Contrat Creative Commons

Afficher sur votre site

Sélectionner ce code html, le copier et le coller dans votre site ou blog (vous pouvez changer les dimensions)