Reconstitution de l'affaire Calas

Avec le financement de la région d’Ile de France, en juin 2007, 28 élèves de seconde du lycée de la plaine de Neauphle à Trappes ont reconstitué l’affaire Calas au tribunal de grande Instance de Versailles. En partenariat avec la maison de la justice et du droit de Guyancourt et des archives départementales de Saint Quentin en Yvelines, ils ont rédigé de manière collaborative une mise en scène de l'affaire Calas où Jean Calas pouvait être défendu par un avocat.
Dans la réalité, le jugement rendu le 10 mars 1762 avait condamné Jean Calas à être roué vif, étranglé puis brûlé. Il avait été injustement accusé d'avoir assassiné son fils Marc-Antoine pour l'empêcher de se convertir au catholicisme, alors qu'il avait simplement maquillé ce qu'il pensait être un suicide pour lui épargner le traitement sordide qui était réservé à l'époque à ceux qui mettait ainsi fin à leurs jours. L'affaire avait révolté Voltaire. Les élèves se sont donc appuyés sur son Traité sur la tolérance, à l’occasion de la mort de Jean Calas (1763), et sur différentes correspondances tirées d'archives.
http://archives.haute-garonne.fr/pdf/service_educatif/brochures/affaireCalas.pdf
27/03/2018
5mn30s
948 vues
Discipline(s) :
Niveau(x) :
Type(s) :
Licence Contrat Creative Commons

Afficher sur votre site

Sélectionner ce code html, le copier et le coller dans votre site ou blog (vous pouvez changer les dimensions)